Les publications de Arod

Avatar de Arod
(8) Dégustateur
Chevronné
Dégustation
Étiquette deGeorges Duboeuf - Brouilly
Ombre

Georges Duboeuf - Brouilly - 2013

RougeBrouilly

Dégusté le 15-02-2017

Il trainait au fond de la cave et j'avais apprécié un autre Duboeuf dernièrement, donc un test.
Une robe qui commence à virer au rouge brique, notamment sur les bords, quelques jambes assez fines qui coulent vite un nez éclatant de bois et sous bois, avec des notes de cassis et myrtille.
L'attaque est complexe, entre acidité et fruité, une impression qui se poursuit ensuite lors de la dégustation, presque une trame. Il reste doux et un peu sucré par moments, profond, plus sur les fruits des bois en bouche, avec des tanins encore verts bizarrement (sa robe et appellation ne laissent pas présager une garde importante).
La finale est courte, plutôt amère, et on a un dépôt assez important au fond. Va bien avec du fromage, mais aussi sur des viandes blanches.

Note attribuée
  • 4
  • 4
  • 4
  • 4
  • 4
  • 4
  • 4
  • 4
  • 4
  • 4
Avez vous trouvé cet avis utile ?
+1
Consulter les autres avis
Dégustation
Étiquette deMonthuys Père Et Fils - Brut Grand Cru
Ombre

Monthuys Père Et Fils - Brut Grand Cru -

EffervescentChampagne Grand Cru

Dégusté le 05-02-2017

Une connaissance, déçue par un cru de Champagne aux multi récompenses et très connu, a décidé d'innover et tenter un cru moins connu (et moins cher) afin d'avoir quelque chose « qui ne paie pas de mine mais qui passe bien », bonne pioche.
Robe jaune paille claire mais assez soutenue, un disque fin, beaucoup de très fines bulles qui tiennent mais n'agressent pas. Un nez floral et agrumes (orange), une attaque acide mais agréable car le fruité arrive vite et se tient jusqu'à la finale.
L'amertume déséquilibre un peu l'ensemble, mais ça reste doux, avec des arômes sucrés d'agrumes et de noisettes. La finale est longue et fruitée, douce aussi, rappelant l'ensemble de fort belle façon. Va en apéritif, sur des entrées froides, voir sur des desserts aux fruits blancs. A noter : la bouteille est transparente, c'est assez rare pour être signalé avec les champagnes.

Note attribuée
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
Avez vous trouvé cet avis utile ?
+1
Dégustation
Étiquette deDomaine de Beaurenard - Côtes du Rhône - Rouge
Ombre

Domaine de Beaurenard - Côtes du Rhône - Rouge - 2013

RougeCôtes du Rhône

Dégusté le 11-02-2017

J'en avais déjà bu, d'un millésime plus récent, notamment parce le mélange de 13 cépages m'intriguait et parce que le producteur va au salon des vignerons indépendants.
En gros, ce 2013 n'a pas grand chose de différent si ce n'est des tanins qui sont moins présents ainsi qu'un côté alcoolisé moindre et le côté vert qui disparait.
La robe est bordeaux très foncée et soutenue, le nez est toujours marqué par les fruits des bois (groseille, mûre), pas mal de jambes épaisses qui coulent lentement.
Une attaque légèrement amère, charpenté et typique du Sud, fruité et ample, des tanins présents mais sans excès, une finale acide mais longue. Passe bien avec un rôti orloof.
Un vin banal en somme, bon et honnête, reconnaissable pour l'appellation, mais sans plus.

Note attribuée
  • 5
  • 5
  • 5
  • 5
  • 5
  • 5
  • 5
  • 5
  • 5
  • 5
Avez vous trouvé cet avis utile ?
+1
Dégustation
Étiquette deLe Prélat Pape Clément
Ombre

Le Prélat Pape Clément - 2009

RougeGraves

Dégusté le 29-01-2017

Bernard Magrez est très connu dans le milieu du vin, et fait tout pour l'être, je voulais savoir si la réputation était fondée ou glissait vers celle d'un baron Rothschild...
Une robe rouge vermeille aux bords brique virant à l'orange, beaucoup de jambes moyennes qui coulent vite, un nez de fruits rouges (groseille, cerise) avec des notes de bois et de muscade.
L'attaque est amère, costaud et charpenté, fort en alcool et masculin, typique des Graves. Les tanins sont bien présents tout au long de la dégustation, la finale est moyenne et acide.
Le lendemain il est moins fort, sauf au nez, la mirabelle et le réglisse ressortent, l'attaque penche sur du fruit noir à l'eau de vie, les tanins sont moins durs, la finale longue et davantage sur les tanins. néanmoins il garde ses défauts et un côté trop artificiel, voir industriel, sans caractère particulier.
Va très bien avec de la charcuterie, notamment du pâté en croûte, convient également à des viandes blanches (poulet) ainsi que sur du fromage. Il passe mieux en mangeant.

Note attribuée
  • 4
  • 4
  • 4
  • 4
  • 4
  • 4
  • 4
  • 4
  • 4
  • 4
Avez vous trouvé cet avis utile ?
+1
Dégustation
Étiquette deGuy Robin - Montée De Tonnerre
Ombre

Guy Robin - Montée De Tonnerre - 2015

BlancChablis premier cru

Dégusté le 01-01-2017

Comme j'adore les Montée de Tonnerre, et que j'ai surtout goûté ceux de Benoit Droin, j'ai voulu tester un autre producteur, histoire de voir si le terroir proche des grands crus est primordial pour la qualité.
Robe dorée soutenue, peu de jambes qui coulent lentement, un disque épais, nez complexe de fruits exotiques (pamplemousse, passion), ainsi que coing et poire, avec des notes minérales et beurrées.
Une attaque fraîche et fruitée, une amertume légère mais une acidité vive, rond et sec, une finale saline, de persistance moyenne. Va avec des huitres et des crustacés. Le nez change radicalement au fur et à mesure que le vin s'ouvre, le caramel s'exprime davantage.

Note attribuée
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
Avez vous trouvé cet avis utile ?
+1
Dégustation
Étiquette deChâteau Hanteillan
Ombre

Château Hanteillan - 2009

RougeHaut-Médoc

Dégusté le 18-01-2017

Je voulais tester ce cru Bourgeois que je ne connaissais pas, venant de la foire aux vins de chez Nicolas, voilà qui est fait.
Une robe bordeaux sombre aux reflets grenats, beaucoup de jambes fines qui coulent vite, un nez embaumant de fruits des bois (framboise, groseille, cassis et myrtille) avec des touches de crème brulée et toasté.
Une attaque tannique, ces derniers étant très présents et laissent un côté râpeux sur la langue tout le long de la dégustation. Fort en alcool (14.5°) et ça se sent. Charpenté, des tanins qui n'agressent pas, laissant place à de fermeté en bouche, des arômes de fruits des bois mais plutôt avec des notes de réglisses et de caramel. Petite acidité, une finale moyenne et fruitée, va avec viande rouge et blanche, grillées ou pas, ainsi que du fromage.
Après 1 journée d'ouverture le nez est fort, avec des touches mentholées et poivrées qui se développent, ça le change pas mal. Moins de jambes, moins de fruits rouges en bouche, rond, une finale amère et réglissée cette fois. A noter : un peu de dépôt.

Note attribuée
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
Avez vous trouvé cet avis utile ?
+1
Dégustation
Étiquette deYannick Amirault - Les Gravilices
Ombre

Yannick Amirault - Les Gravilices - 2011

RougeSaint-Nicolas-de-Bourgueil

Dégusté le 06-01-2017

Je voulais tester un vin fait en biodynamie, mais reconnu par de nombreux labels pour faire la différence, puis il est sensé aller avec des Saint Jacques (association difficile pour un rouge).
Une robe rouge cramoisie, soutenue et sombre, beaucoup de jambes moyennes qui coulent très lentement, un nez éclatant de fruits des bois (baies rouges) avec des notes boisées, fumées et épicés (clous de girofle).
L'attaque est plus acide, sentiment que l'on retrouve tout au long de la dégustation. Fermé et dur malgré l'avoir ouvert plus d'une demi-heure avant. Peu de tanins mais l'acidité et un côté "vert" construisent sa trame. Finale moyenne, plus sur l'amertume.
Le lendemain il était plus doux et sucré, plus rond et avec un goût davantage porté sur la fraise et la framboise. Il ressemble plus à un Bordeaux qu'à un vin de Loire, le cabernet franc surement. Va avec de la charcuterie, peut convenir à des boudins blancs ou noirs, à des coquilles St Jacques, mais pas au sucré salé ni aux fromages.

Note attribuée
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
1 utilisateur a trouvé cet avis utile. Et vous ?
+1
Dégustation
Étiquette deJuget Brunet - Rosé
Ombre

Juget Brunet - Rosé -

EffervescentChampagne

Dégusté le 08-01-2017

Après avoir gouté et apprécié leur millésimé on passe au rosé.
Une robe saumon orangée, beaucoup de bulles moyennes éparses qui forment une mousse qui ne tient pas, elles n'attaquent pas non plus et ne persistent pas (ni physiquement ni au palais). Le nez est plutôt végétal, mais à force de s'ouvrir il gagne en amplitude et développe des notes de fruits rouges (groseille) et d'agrumes (citron, pamplemousse).
L'attaque est acide et fruitée, sans démesure, on sent davantage les baies rouges en bouche (groseille encore et canneberge), un peu de vert également. Un champagne doux et un peu acide, surtout sur la finale (assez longue d'ailleurs).
Va en apéritif, pour peu qu'on mange avec (petits fours, canapés, surtout avec du saumon), mais ira avec des desserts bien sucrés ou aux fruits rouges. Un vin agréable mais encore un peu dur.

Note attribuée
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
1 utilisateur a trouvé cet avis utile. Et vous ?
+1
Dégustation
Étiquette deCapuano Ferreri - Pommard - Vieilles Vignes
Ombre

Capuano Ferreri - Pommard - Vieilles Vignes - 2014

RougePommard

Dégusté le 31-12-2016

Pour le réveillon il fallait sortir la bonne bouteille. Ayant des amateurs de Bourgogne (oui des femmes) je me suis orienté vers ce Pommard d'un vigneron que je commence à pas mal connaître (VV, La Comme, Gravières...).
Une robe bordeaux claire peu soutenue, pas mal de jambes qui coulent vite, un nez éclatant de fruits des bois avec des notes boisées et épicées.
Une attaque douce et légèrement acidulée, rond et fruité, fin et équilibré entre acidité-fruits et tanins, ces derniers s'oubliant vite (même en rétro-olfaction).
Une finale courte et toujours sur le fruit. Va avec de la viande rouge, en sauce ou pas. Mon reproche est qu'on sent qu'il est travaillé mais il n'est pas encore assez sophistiqué, il manque peut être de profondeur. Il prend du temps pour s'ouvrir et ne se gardera pas encore 10 ans, mais il était agréable, facile à boire et délicieux.

Note attribuée
  • 9
  • 9
  • 9
  • 9
  • 9
  • 9
  • 9
  • 9
  • 9
  • 9
1 utilisateur a trouvé cet avis utile. Et vous ?
+1
Dégustation
Étiquette deRémi Jobard - Bourgogne - Blanc
Ombre

Rémi Jobard - Bourgogne - Blanc - 2013

BlancBourgogne

Dégusté le 01-01-2017

Bu au restaurant, après un Montée de Tonnerre, pour rester dans le même goût (selon le serveur et il avait raison) et parce que j'avais des convives qui privilégie le Bourgogne.
Une robe jaune paille peu soutenue, un disque fin, beaucoup de jambes moyennes qui coulent vite, un nez plus brioché, d'agrumes (pamplemousse, orange) et minéral.
Une attaque beurrée enchaînant sur une petite acidité, amertume et agrumes se font face en bouche sans démesure, vif et frais, une finale sur le fruité et l'acidité. Va bien avec du poisson, même avec une sauce goûtue.
Manque de force et de caractère, mais on se rapproche des Montée de Tonnerre ou du Meursault, normal puisque les vignes en viennent.

Note attribuée
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
1 utilisateur a trouvé cet avis utile. Et vous ?
+1

Vous pouvez
utiliser les outils de Viti Place

  • Suivre ses publications
    Ajouter ce blog à vos favoris